Infos :

  • Le gouvernement annonce un programme d’urgence de 300 millions de francs CFA pour installer des bouches d’incendie dans les marchés.
  • 42% des ménages en milieu rural ont accès à l’électricité
  • Le Stade Lat-Dior de Thiès a obtenu une « homologation provisoire » de la CAF
  • Le point focal paludisme de la région médicale de Kaffrine, Ousseynou Fall, alerte contre une "augmentation drastique" des cas de paludisme dans le Ndoucoumane.
  • Au Sénégal les deux tiers des personnes vivant avec le VIH sont dépistées selon Dr Safiatou Thiam.

Actualité

3000 filles seront vaccinées à Dioulacolon

La campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus cible plus de 3000 filles âgées de 9 ans dans la commune de Dioulacolon à Kolda.

La campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus a été lancée vendredi dans la commune de Dioulacolon (Kolda, sud), avec l’ambition de toucher plus de 3000 filles âgées de 9 ans.

"Nous ciblons dans le département 3615 filles âgées de 9 ans pour la campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus", a déclaré a déclaré docteur Abdoulaye Mangane, médecin-chef du district sanitaire de Kolda.

Ces cibles sont réparties dans les différentes structures éducatives (écoles et daara), a-t-il précisé lors de la cérémonie officielle de lancement, à l’école Sinthiang Samba Coulibaly de Dioulacolon, en présence des élèves et de représentants des autorités sanitaires et administratives de la région.

Selon le médecin-chef du district sanitaire de Kolda, cette campagne vise aussi les filles dans les quartiers dont celles ne sont inscrites dans aucune structure d’enseignement formelle ou informelle.

 "Avec cette campagne des filles âgées de 9 ans, nous faisons de la prévention primaire. Nous avons souvent constaté que le cancer se réveille chez des femmes adultes après la ménopause", a-t-il fait remarquer.

A cette occasion, les parents d’élèves et les enseignants ont unanimement salué la décision de l’Etat du Sénégal d’introduire le vaccin contre le col de l’utérus pour les enfants (filles) âgées de 9 ans dans le Programme élargi de vaccination (PEV).

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.