Infos :

  • le prélèvement de 25% stoppe "Yeksi naa" le nouveau système de distribution des médicaments.
  • Ousmane Sy nouveau Directeur général de la Police
  • La troisième édition de la Conférence sur l’Emergence est prévue au Sénégal, en janvier 2019 sur le thème : "Emergence, Secteur privé et inclusivité ".
  • Le Président de la République suspend les réunions du Conseil des ministres pour un mois et invite le gouvernement à poursuivre la veille économique et sociale.
  • La ville de Sédhiou etrenne un commisariat de police.

Actualité

AIBD préparé pour le départ des pélerins

La ministre des Transports aériens Maïmouna Ndoye Seck a visité les installations mises en place pour l'accueil des pèlerins à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD). Le départ du premier vol pour La Mecque est prévu samedi 4 Aout. 

La ministre des Transports aériens Maïmouna Ndoye Seck a fait état d’un travail de préparation "assez bien" fait à l’aérogare des pèlerins de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), qu’elle a visité jeudi à deux jours du départ du premier vol pour La Mecque prévu samedi. 

"Nous sommes rassurés par ce que nous venons de voir", a dit Maïmouna Ndoye Seck, également en charge du Développement des infrastructures aéroportuaires, ajoutant que "tout est prêt, (même) si à l’arrivée, il ne manquera pas quelques réglages". 

Mme Seck, à l’aérogare des pèlerins pour s’assurer de l’état du dispositif préparatoire, a fait état d’un "travail qui est assez bien fait", en attendant que le tout soit éprouvé par la première journée de départ de pèlerins. 

Des dispositions ont été prises "pour parer à toute éventualité", lors de la première utilisation de cette infrastructure dédiée au pèlerinage, a relevé Mme Seck.

La ministre des Transports aériens, en compagnie de l’adjoint au délégué général au pèlerinage Ousmane Ndoye, a passé en revue tout le parcours du pèlerin depuis son arrivée à l’aérogare jusqu’à son embarquement, en passant par l’enregistrement et les autres formalités.

Un chapiteau a été érigé sur les lieux pour servir de point de chute des pèlerins. Il peut accueillir jusqu’à 410 personnes en plus de leurs accompagnants qui peuvent se mettre de l’autre côté d’une barrière, a expliqué Pape Mahawa Diouf, secrétaire général de Limak-AIBD-Suma (LAS), la société chargée de la gestion de l’aéroport.

"L’appréciation globale, les félicitations je les réserve le 14 (août), quand on aura terminé la phase aller", a dit le ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires.

Une vingtaine de vols sont prévus à partir de samedi, et ce jusqu’au 14 août, pour convoyer les quelque 12.860 pèlerins sénégalais, dont 2000 voyageront avec la Délégation générale au pèlerinage, ont expliqué les autorités.

Ousmane Mbaye, délégué général adjoint au pèlerinage, a aussi fait part de sa satisfaction, relative au dispositif devant aider à convoyer 2.000 pèlerins devant se rendre aux lieux saints de l’Islam, avec la Délégation générale au pèlerinage, par le biais de la compagnie Flynas. 

Vendredi dernier, seules 5 personnes n’avaient pas encore leur visa et les dispositions sont prises par des précurseurs qui vont accueillir les pèlerins une fois à La Mecque, a-t-il indiqué.

Une "démarche inclusive’" a été adoptée depuis janvier, avec tous les acteurs de la plateforme aéroportuaire, en vue de préparer cette opération, a pour sa part souligné Pape Mahawa Diouf. Une simulation a été organisée au mois de juin dernier dans le cadre de cette préparation.

 "Toutes les installations sont prêtes pour que l’aéroport soit fonctionnel au profit des pèlerins sénégalais", a-t-il ajouté. Une soixantaine de personnes ont été recrutées comme accompagnants des pèlerins, et pourraient être renforcées au besoin, a-t-il dit.  

 

A la une: 
tag: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.