Infos :

  • Le ministre de la Pêche annonce l’inauguration prochaine d’une usine de fabrication de pirogues en fibres de verre.
  • Ahmed Bachir Kounta, journaliste de la RTS et guide religieux de la famille Kounta de Ndiassane est mort ce jeudi 17 Janvier.
  • La CPI rejette la demande de maintien en prison de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.
  • Aucun film sénégalais ne figure sur la liste des longs métrages de fiction du FESPACO 2019 .
  • Le procureur, Eric MacDonald, demande que Laurent Gbagbo restent en détention le temps que la CPI statue sur la demande d’appel.

Actualité

Bilan policier du Magal

511 individus ont été interpellés pour diverses raisons dans le cadre des opérations de sécurisation de l’édition 2018 du Magal de Touba.

Ces individus ont été interpellés par les commissariats de Touba, Mbacké, Diourbel et Bambey durant la période du 10 octobre au 29 octobre 2018, selon un communiqué rendu public lundi 29 octobre par la Police nationale.

Les motifs de ces interpellations sont entre autres vol commis la nuit en réunion, détention et trafic de chanvre indien, détention et usage de chanvre indien, trafic de comprimés barbiturique, détention de produit cellulosique, vérification d’identité, outrage à agent, ivresse publique et manifeste, vagabondage, rixe sur la voie publique, viol sur une personne vulnérable, usurpation de fonction, mise en circulation de faux billets de banque (10 coupures de 10.000).

La Police fait état également état de la saisie de chanvre indien : de 09 kg, 500 grammes,106 cornets et 108 joints.

Selon le communiqué, il y a eu 63 accidents ayant occasionné un mort, 22 blessés et 30 dégâts matériels.

Le communiqué a également annoncé 723 pièces saisies, 134 mises en fourrière et 162 motos Jakartas immobilisées.

Plusieurs milliers de fidèles et de visiteurs - des millions selon les organisateurs - ont investi les principales rues de Touba, dimanche, pour commémorer l’édition 2018 du magal, un évènement annuel commémorant le départ en exil de Serigne Touba, Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme.

La fièvre du magal était visible à travers les principales artères des différents quartiers de la cité religieuse, de Madiyana à Garage Darou, en passant par Guy Mbind, Dianatou, Kaddgui, Sam, Darou Rahmane, Darou Minam, Garage Darou, entre autres.

Partout, à travers les coins de rue ou presque, des tentes sont dressées par les associations de "dahiras" pour des récitals de khassaïdes, poèmes dédiés par Serigne Touba au prophète Mohammed (PSL).

La cérémonie officielle du magal s’est déroulée ce lundi à la Résidence Khadim Rassoul en présence du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké.

La délégation gouvernementale à cette cérémonie est dirigée par le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. Des diplomates et des chefs religieux ont assisté à cette rencontre.

aps

A la une: 
tag: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.