Infos :

  • Sidy Lamine Niasse 68 ans, patron du groupe de presse Walfadjri, est décédé ce mardi 04 décembre.
  • Baaba Maal a reçu le "Prix Music in Africa Honorary Award 2017" de la Fondation "Music in Africa".
  • La 27éme édition de la Foire Internationale de Dakar (FIDAK) se tiendra du 29 Novembre au 16 Décembre 2018.
  • Le ministre de la Santé annonce un Plan quinquenal de lutte contre le cancer
  • Le Sénégal est à la 141e place sur 190 dans le classement du Doing business 2019.

Actualité

Hausse des stocks et baisse des prix des denrées dans le monde

Selon la FAO les prix mondiaux des produits alimentaires ont baissé en septembre, du fait de la hausse des stocks des denrées alimentaires de base.

L’Indice FAO des prix des produits alimentaires a reculé de 1,4 pour cent depuis le mois d’août et de 7,4 pour cent par rapport à son niveau atteint en septembre 2017.

Quant à l’Indice FAO des prix des céréales, il a ‘’chuté de 2,8 pour cent, une situation qui s’explique par des prévisions faisant état de vastes cultures de maïs aux Etats-Unis qui ont entraîné une diminution des cotations à l’exportation’’.

L’Indice des prix mondiaux des produits alimentaires fait aussi état d’une chute des prix mondiaux du riz et du blé pendant le mois. Selon la publication, ‘’des ventes et des expéditions importantes de blé en provenance de Russie expliquent en partie cette chute’’.

L’Indice FAO des prix des huiles végétales a enregistré ‘’une nouvelle baisse pour le huitième mois consécutif, chutant de 2,3 pour cent pour atteindre son plus bas niveau en trois ans’’.

Les prix des huiles de palme ont connu ‘’leur plus importante chute, alors que des stocks importants d’huile dans les principaux pays exportateurs ont influencé les cotations de prix, qui affichent maintenant une diminution de 25 pour cent par rapport à leur niveau de l’année dernière’’.

L’Indice FAO des produits laitiers recule de 2,4 pour cent en septembre,’’ continuant sur sa tendance vers la baisse, tandis que l’indice FAO du prix de la viande a légèrement fléchi depuis août’’.

L’Indice FAO du prix du sucre a chuté de 21 pour cent par rapport à son niveau atteint en septembre 2017, alors qu’il a augmenté de 2,6 pour cent par rapport à août du fait des récoltes actuellement en cours au Brésil, le plus important producteur et exportateur de sucre. Cette situation laisse penser que les vagues de sécheresse ont "eu un impact négatif sur les champs de canne à sucre".

Selon la FAO, "les précipitations insuffisantes qui sont tombées en Inde et en Indonésie ont contribué à atténuer la baisse des prix mondiaux du sucre’’.

aps

 

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.