Infos :

  • Un consensus a été trouvé avec la direction de l’école Sainte Jeanne d’Arc pour la réintégration de ses pensionnaires voilées.
  • Le président Macky Sall participe au 5eme Forum Investir en Afrique à Brazzaville.
  • Tabaski 2019 : Un approvisionnement équilibré du marché national avec plus de 871.000 têtes exposées dans les marchés.
  • Le ministre du travail rappelle que le mardi 13 et le mercredi 14 août correspondant respectivement à des jours ouvrables et met en gardes les absentéistes.
  • Le bateau-hôpital Africa Mercy est arrivé ce mercredi 14 aout au Port autonome de Dakar.

Actualité

La CAF présente un nouvel agenda de la CAN

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad a réussi le pari de faire accepter un nouvel agenda aux trois prochains hôtes de la Coupe d’Afrique des nations,

Suite à l’accord trouvé lundi avec les autorités ivoiriennes la CAF présente un nouvel agenda pour la CAN. En plus du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, le ministre ivoirien des sports, Daho Paulin a fini par accepter.

La Côte d’Ivoire ‘’ne pouvait pas laisser tomber le Cameroun’’, a-t-il dit, demandant à la Fédération ivoirienne de football, qui avait menacé d’ester devant le TAS (Tribunal arbitral du sport), de revenir à de meilleurs sentiments.

En raison du retard pris dans les chantiers, le Cameroun, initialement désigné pour 2019, a finalement accepté d'accueillir la CAN en 2021.

La Côte d’Ivoire abritera la compétition 2023 et la Guinée sera le pays organisateur de la CAN en 2025, pour la première fois de son histoire.

La CAF a une dernière affaire sur table avec la saisine du TAS par les Comores qui demandent une application rigoureuse des textes contre le Cameroun, incapable d’organiser la CAN 2019.

L’article 92 stipule que ‘’si une association qui a obtenu l’organisation du tournoi de la Coupe d’Afrique des nations se désiste ou se fait retirer l’organisation, il lui sera infligé, outre les sanctions disciplinaires, une amende’’.  

Dans le cas du Cameroun, dont le retrait lui a été notifié moins d’un an avant la date du tournoi final, la facture doit en théorie s’élever à 500 000 dollars avec une suspension ‘’à la prochaine édition de la CAN de son équipe nationale A, sans tenir compte de l’édition concernée’’.

Du côté de la CAF, on ne voit pas l’affaire de cette manière. Pour son 2-ème vice-président, Constant Omari : ‘’On lui laisse deux ans de plus pour être prêt en 2021. Comme la FIFA, la CAF a abandonné le principe de la double sanction : on a retiré à ce pays l’organisation de la prochaine CAN, mais comme sa sélection a pris part aux qualifications, cela lui laisse la possibilité de gagner sa place sur le terrain’’, a expliqué le vice-président de la CAF.

La Coupe d'Afrique des nations de football 2019 est la 32e édition de la CAN, qui doit se dérouler en Egypte du 21 juin au 19 juillet 2019. Elle est la première organisée en été et avec 24 équipes participantes.

La phase de qualification se tient entre mars 2017 et mars 2019. Initialement, le tournoi était prévu au Cameroun, mais la Confédération africaine de football a retiré l'organisation le 30 novembre 2018, en raison des retards dans les travaux et de l'insécurité dans plusieurs régions du pays.

rts.sn

A la une: 
Sous-titres: 
La Coupe d'Afrique des nations de football 2019 est la 32e édition de la CAN en Egypte du 21 juin au 19 juillet 2019
tag: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.