Infos :

  • Un consensus a été trouvé avec la direction de l’école Sainte Jeanne d’Arc pour la réintégration de ses pensionnaires voilées.
  • Le président Macky Sall participe au 5eme Forum Investir en Afrique à Brazzaville.
  • Tabaski 2019 : Un approvisionnement équilibré du marché national avec plus de 871.000 têtes exposées dans les marchés.
  • Le ministre du travail rappelle que le mardi 13 et le mercredi 14 août correspondant respectivement à des jours ouvrables et met en gardes les absentéistes.
  • Le bateau-hôpital Africa Mercy est arrivé ce mercredi 14 aout au Port autonome de Dakar.

Actualité

La qualité de l'air reste mauvaise

La qualité de l’air est annoncée comme mauvaise pour les prochaines 72 heures dans la région de Dakar

La région de Dakar est enveloppée depuis trois jours dans un épais nuage de poussière. L'indice de la qualité de l’air est placé sous la vigilance orange, donc mauvaise pour les prochaines 72 heures.

Néanmoins, la situation va s’améliorer à partir du lundi 29 octobre, indique le bulletin de prévision du Centre de la gestion de la qualité de l’air (CGQA).

En attendant, le Centre conseille de "respecter scrupuleusement tout traitement médical en cours, ou de l’adapter sur avis médical".

Il recommande également de "consulter un médecin en cas d’aggravation ou d’apparition de tout symptôme évocateur (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux)".

De même, il suggère d’"éviter (ou limiter) toute activité physique ou sportive intense (notamment compétition) à l’extérieur augmentant de façon importante le volume d’air et de polluants inhalés".

Il appelle aussi à "veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d’autres facteurs irritant des voies respiratoires, tels que l’usage de l’encens, de solvants et surtout la fumée de tabac".

Il indique enfin que "les personnes souffrant de maladies respiratoires, les jeunes enfants, et les personnes âgées devraient éviter de s’exposer longuement à l’air ambiant pendant la période".

La qualité de l’air s’est fortement dégradée sur la capitale sénégalaise ces derniers jours, au point que le CGQA la qualifie de "très mauvaise" (indice rouge).

Pour la journée de mardi, l'air avait des "concentrations de particules qui atteignent 900 microgrammes par mètre cube" selon le le bulletin du CGQA.

rts.sn

A la une: 
tag: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.