Infos :

  • Le point focal paludisme de la région médicale de Kaffrine, Ousseynou Fall, alerte contre une "augmentation drastique" des cas de paludisme dans le Ndoucoumane.
  • Au Sénégal les deux tiers des personnes vivant avec le VIH sont dépistées selon Dr Safiatou Thiam.
  • Le ministre de la Culture a remis un million de francs CFA à chacune des deux lauréates sénégalaises du dernier FESPACO.
  • Le match Sénégal-Madagascar du 23 mars sera joué au Stade Lat-Dior de Thiès
  • Le ministre de la Culture "Sargal" les femmes cinéastes lauréates du FESPACO

Actualité

Le secteur privé invité de la Phase II du PSE

Le président de la République, Macky Sall souhaite "renforcer la place stratégique et le rôle majeur du secteur privé national et international dans le financement et l’exécution des programmes et projets publics durant la période 2019-2023".

Cette période va marquer l’exécution du Plan d’actions prioritaires (PAP), phase II du Plan Sénégal émergent (PSE), mis en œuvre depuis 2014.

Le chef de l’Etat, qui présidait le conseil des ministres, a ‘’magnifié la finalisation du Plan d’actions prioritaires[…]- avec l’assistance et l’implication de toutes les parties, Etat, secteur privé, société civile’’.

Le PAP ‘’sera présenté, sous sa présidence effective, lors du 7ème Groupe consultatif pour le Sénégal, les 17 et 18 octobre à Paris’’.

Par ailleurs, il a demandé au gouvernement ‘’de préparer’’, après le Groupe consultatif, ‘’l’adoption d’un projet de loi de programme sur le financement’’ du Plan Sénégal émergent (PSE), cadre de référence des interventions des acteurs au développement.

Il a remercié les ‘’différents partenaires techniques et financiers qui soutiennent le Sénégal, sans relâche, à travers leurs stratégies pays conclus avec le Gouvernement, dans la mise en œuvre optimale des phases 1 et 2 du PSE’’.

Ce groupe consultatif, organisé avec l’appui de la Banque mondiale et du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) marquera la huitième édition de la table ronde des bailleurs du Sénégal.

‘’Pour réussir la mise en œuvre du PAP 2019-2023, le Gouvernement souhaite la mobilisation des ressources financières tant publiques que privées. La stratégie de financement dudit plan repose sur une mobilisation optimale de ressources internes (publiques et privées) et sur un recours à des financements extérieurs (publics, privés, diaspora, etc.)’’, selon un document publié sur le site du gouvernement.

A propos de la session budgétaire, le président Sall a "félicité le gouvernement et les députés pour le vote de la loi de finances pour l’année 2019, de la loi de règlement de l’année 2017 et de la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements (PTIP) 2019-2021’’.

aps

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.