Infos :

  • La loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier Ministre a été promulguée par le Président de la république.
  • Aminata Touré est nommée présidente du Conseil économique social et environnemental
  • Président Macky Sall quitte Dakar ce 14 mai 2019 pour prendre part, le 15 mai à L’Elysée, à une réunion internationale de haut niveau sur les contenus en lignes.
  • Sadio Mané, avec 22 buts, est co-meilleur buteur de la saison 2018-2019 de Premier league avec Liverpool,
  • Le conseil des ministres a adopté le projet de loi créant la société nationale de gestion du patrimoine du Train Express régional "SEN-TER".

Actualité

L'OIF plaide un nouveau départ du cinéma africain

La directrice de la diversité et de la langue française à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), plaide pour "une réelle introspection" pour un nouveau départ du cinéma africain.

Youma Fall participait lundi à un colloque portant sur le thème "Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité", dans le cadre de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

Selon la directrice de la diversité et de la langue française à l’OIF, "une chose est d’agir, mais il faut avant d’agir, réfléchir".

"Nous attendons des résultats sur la problématique de la formation des acteurs de la filière, sur la diffusion des œuvres pour un marché africain et la problématique du droits d’auteur, des droits voisins à l’ère du numérique", a-t-elle indiqué.

L’OIF sera "très attentif" aux résultats des réflexions attendues sur ces thématiques, lesquelles devraient contribuer à "nourrir" sa programmation et sa planification, a ajouté Mme Youm.

Dans cette perspective, la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) s’est donnée comme mission de recouvrir toutes ses archives cinématographiques et audiovisuels à travers le monde, en demandant aux Etats de créer des cinémathèques nationales.

"Forger l’avenir, bâtir quelque chose de solide pour nous projeter dans le présent et l’avenir en tenant compte de la question essentielle, l’Afrique malgré sa diversité culturelle est à la croisée des chemins et porte des valeurs à vocation universelle’’, fait valoir cette structure.

Le gouvernement burkinabè, de son côté, a dit suivre avec intérêt les conclusions qui sortiront de ce colloque et promis de prendra "des dispositions nécessaires pour la mise en œuvre de ces recommandations".

rts.sn avec aps

A la une: 
tag: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.