Infos :

  • La loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier Ministre a été promulguée par le Président de la république.
  • Aminata Touré est nommée présidente du Conseil économique social et environnemental
  • Président Macky Sall quitte Dakar ce 14 mai 2019 pour prendre part, le 15 mai à L’Elysée, à une réunion internationale de haut niveau sur les contenus en lignes.
  • Sadio Mané, avec 22 buts, est co-meilleur buteur de la saison 2018-2019 de Premier league avec Liverpool,
  • Le conseil des ministres a adopté le projet de loi créant la société nationale de gestion du patrimoine du Train Express régional "SEN-TER".

Actualité

Rentrée des classes 2018

Ce 4 Octobre c’est la rentrée des classes mais ce n'est pas le début des cours et le slogan « Ubi Tey Jang Tey » n'est pas effectif dans plusieurs écoles du pays.

A Saint-Louis l’adjoint au gouverneur chargé du développement, Khadim Hann, a indiqué que la rentrée des classes s’est déroulée de manière ‘’assez satisfaisante’’, mais il note quelques ‘’dysfonctionnements qui seront corrigés afin de permettre aux élèves d’être dans de meilleures conditions d’études’’.

Il a relevé ‘’un taux de présence de cent pour cent’’ des enseignants et quelques absences au niveau des élèves à l’issue d’une tournée dans plusieurs établissements de la ville de Saint-Louis, en présence de l’inspecteur d’académie (IA), des partenaires sociaux, du président de l’association des parents d’élèves (APE), des services de sécurité et autres acteurs de l’éducation.

L’IA de la région de Saint-Louis, Boubacar Soc a relevé les difficultés dans certaines écoles où la situation ne permet pas de démarrer effectivement les cours.

A Kaolack, le concept "Ubi tey, Jang tey" (démarrer les cours dès le premier de la rentrée des classes), est une réalité dans certains établissements, tandis que d’autres, encore sous les eaux, attendent de pouvoir accueillir les élèves.

Le gouverneur de Kaolack Al Hassan Sall s’est félicité de l’effectivité de l’ouverture des classes à 8 heures dans les établissements visités ; il estime que les engagements pris lors des comités régionaux de développement (CRD) par les services techniques ont été respectés.

L’adjoint au gouverneur de la région de Matam chargé des affaires administratives, Thierno Souleymane Sow,  fait état d’une "bonne présence" des enseignants dans les écoles de l’élémentaire, du préscolaire et du secondaire, à la rentrée scolaire ; il souligne toutefois  que « quelques absences qu’on peut justifier" sont à déplorer.

Quant à « Ubi tey jang tey » (démarrer les enseignements dès le premier jour de la rentrée), les autorités administrative et scolaire ont « tenu des réunions » mais dans quelques établissements, les élèves ne sont pas au rendez-vous", a déploré ’adjoint au gouverneur de Matam.

Quant à l’IA, il a rappelé qu’il avait été donné comme instructions de démarrer les cours dès ce jeudi : lorsqu’il y a au moins deux élèves, on commence les cours", a poursuivi Souleymane Sow.

Les inspecteurs des IEF de Kanel et Ranérou Ferlo qui étaient en tournée dans les écoles, disent avoir fait le même constat qu’à Matam.

rts.sn avec agences

 

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.