Infos :

  • Le ministre de la Pêche annonce l’inauguration prochaine d’une usine de fabrication de pirogues en fibres de verre.
  • Ahmed Bachir Kounta, journaliste de la RTS et guide religieux de la famille Kounta de Ndiassane est mort ce jeudi 17 Janvier.
  • La CPI rejette la demande de maintien en prison de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.
  • Aucun film sénégalais ne figure sur la liste des longs métrages de fiction du FESPACO 2019 .
  • Le procureur, Eric MacDonald, demande que Laurent Gbagbo restent en détention le temps que la CPI statue sur la demande d’appel.

Actualité

UMOA : Hausse de 9% des montants collectés par les SFD

Les dépôts collectés par les systèmes financiers décentralisés dans l’UMOA sont passés de 1.224,5 milliards de FCFA en 2017 à 1.335,5 milliards de FCFA en septembre dernier, selon la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Le montant des dépôts collectés par les systèmes financiers décentralisés (SFD) dans l’UMOA est de 1.335,5 milliards de FCFA en septembre dernier, contre 1.224,5 milliards de FCFA en 2017 selon un nouveau rapport de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Ce montant est en hausse de 9,1%, selon ce rapport consacré à la situation de la microfinance à fin septembre 2018 dans les pays membres de l’UMOA, l’Union monétaire ouest africaine.

"Cette hausse est enregistrée en Côte d’Ivoire (+16,2%), au Togo (+14,5%), au Mali (+10,3%), au Burkina (+6,8%), au Sénégal (+6,6%) et au Niger (+2,8%)", détaille le document, notant néanmoins une baisse en Guinée-Bissau (-37,0%) et au Bénin (-4,1%).

Le montant moyen des dépôts, par client, se chiffre à 87.118 FCFA à fin septembre 2018 contre 87.149 FCFA à fin septembre 2017.

"Pour l’ensemble des SFD de l’UMOA, l’épargne recueillie représente 5,8% de l’ensemble des dépôts détenus par les établissements de crédit de l’Union contre 6,9% un an plus tôt."

S’agissant de l’encours des crédits des SFD de l’Union, il s’est accru de 9,6% par rapport à son niveau à fin septembre 2017, pour ressortir à 1.337,4 milliards de FCFA.

Cette augmentation a été relevée au Togo (+14,8%), en Côte d’Ivoire (+13,6%), au Mali (+9,9%), au Bénin (+8,2%), au Burkina (+7,7%), au Sénégal (+6,6%) et au Niger (+0,7%). En revanche, la Guinée-Bissau a enregistré une régression de l’ordre de 21,4%.

La BCEAO constate par ailleurs une augmentation de l’encours moyen des financements par bénéficiaire qui est ressorti à 87.236 FCFA à fin septembre 2018 contre 86.836 FCFA une année auparavant.

"Concernant les SFD en difficulté, à fin septembre 2018, neuf institutions de microfinance étaient sous administration provisoire dont deux au Bénin, deux au Niger, deux au Togo, une en Côte d’Ivoire, une au Mali et une au Sénégal.’’

L’UMOA regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Son siège est à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

rts.sn avec aps

 

A la une: 
tag: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.