Infos :

  • Le ministre de la Pêche annonce l’inauguration prochaine d’une usine de fabrication de pirogues en fibres de verre.
  • Ahmed Bachir Kounta, journaliste de la RTS et guide religieux de la famille Kounta de Ndiassane est mort ce jeudi 17 Janvier.
  • La CPI rejette la demande de maintien en prison de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.
  • Aucun film sénégalais ne figure sur la liste des longs métrages de fiction du FESPACO 2019 .
  • Le procureur, Eric MacDonald, demande que Laurent Gbagbo restent en détention le temps que la CPI statue sur la demande d’appel.

Actualité

Une bande de 5 cybercriminels démantelé par la Police

Une bande de 5 personnes de nationalités étrangères a été démantelée par la Division spéciale de cybercriminalité. Elle s’activait dans le trafic de migrants et la confection de faux documents de voyage.

«La Division spéciale de cybercriminalité du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique a démantelé un réseau de cybercriminels pour association de malfaiteurs, trafic illicite de migrants, infractions informatiques par rapport à la fabrication, la production, la modification des données informatiques, faux et usage de faux en écriture publique et privée».

Le chef de la Division spéciale de cybersécurité, le commissaire Papa Gueye, et le lieutenant Mbaye Sady Diop etait en conférence de presse  jeudi 13 septembre.

La bande s’activait dans la confection de faux documents de voyage et autres documents justificatifs tels que des bulletins de salaire et des relevés de compte. Les mis en cause hébergeaient des personnes en transit à Dakar en attente de rallier des pays étrangers. La bande confectionnait aussi des timbres fiscaux et des papiers officiels de banque et organisait un réseau de prostitution.

La bande comptent des complices dans la sous-région, notamment en Gambie, Guinée-Bissau, Guinée, Chine, Mali, Burkina Faso, mais aussi en Thaïlande, Corée et des pays de l’espace Schengen, a indiqué le lieutenant Mbaye Sady Diop.

La communication entre les personnes arrêtées et leurs collègues des autres pays se faisait à travers les réseaux sociaux.

Les candidats à l’immigration payaient entre 300.000 et 500.000 F CFA à ces trafiquants qui ont été arrêtés le 8 septembre dernier et déférés au parquet.

Cette arrestation est le résultat d’une surveillance de plusieurs mois par les services de police.

rts.sn

A la une: 
Fil d'infos: 
oui
Sous-titres: 
Une bande de 5 étrangers a été démantelée par la Division spéciale de cybercriminalité. Elle s’activait dans le trafic de migrants et la confection de faux documents de voyage.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.