Infos :

  • Tabaski 2019 : Un approvisionnement équilibré du marché national avec plus de 871.000 têtes exposées dans les marchés.
  • Le ministre du travail rappelle que le mardi 13 et le mercredi 14 août correspondant respectivement à des jours ouvrables et met en gardes les absentéistes.
  • Le bateau-hôpital Africa Mercy est arrivé ce mercredi 14 aout au Port autonome de Dakar.
  • Ousmane Tanor Dieng 72 ans, est décédé des suites d’une maladie ce lundi15 Juillet en France.
  • La loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier Ministre a été promulguée par le Président de la république.

Actualité

Vers un code du tourisme au Sénégal.

Le ministère du Tourisme et des Transports aériens et les acteurs du secteur touristique travaillent sur un code du tourisme au Sénégal.

C'est une première, le sénégal travaille à un code du tourisme.

Un atelier de partage et de validation du projet de loi portant code du tourisme s’est tenu lundi à Mbour, en droite ligne de la feuille de route du ministère du Tourisme et des Transports aériens.

Le projet de code du tourisme, en gestation depuis plus d’un an, devrait contribuer à un meilleur encadrement des conditions d’exercice des activités et professions touristiques, sous l’égide de la Direction de la réglementation touristique (DRT). 

Des représentants, des professionnels du secteur, de services et structures rattachées au département de tutelle ainsi que d’autres ministères prennent part à cet atelier.

Le projet de code du tourisme, en gestation depuis plus d’un an, est devenu "une demande sociale", selon le ministre du Tourisme et des Transports aériens.

Alioune Sarr a lancé les travaux de l’atelier de partage et de validation du projet de loi portant "Code du tourisme".

Le projet de Code introduit des "innovations majeures", notamment la rationalisation des commissions administratives avec la création d’une commission nationale unique chargée de l’encadrement des activités et professions touristiques.

De plus, la création d’un Fonds de développement du tourisme favorisera l’identification de sources alternatives et innovantes de financement du Tourisme, a dit le ministre.

Autres innovations : la réglementation des restaurants de tourisme et agences de voyage virtuelles, la création d’une instance de concertation et de consultation, l’introduction du droit pénal spécifique au tourisme.

Ce cadre législatif permettra d’atteindre l’objectif de trois millions de touristes à l’horizon 2023 et dix millions en 2035, tel que visé dans le PSE".  

Selon le ministre du Tourisme "C’est du fait du caractère inclusif et participatif du mode de gouvernance du tourisme, que le dialogue entre les différentes parties prenantes a été institutionnalisé au Sénégal depuis 2003, par le décret 636-2003 du 18 juillet 2003 portant création du Conseil Sénégalais du Tourisme".

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.