Actualité

20 personnes arrêtées dans l'enquête sur la tuerie de Boffa

20 personnes ont été interpellées dimanche par les éléments du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) dans le village de Toubacouta

20 personnes dont une femme ont été interpellées dans le village de Toubacouta (Ziguinchor), non loin de Boffa-Bayotte où a lieu la tuerie du 6 janvier dernier, a appris l’APS de sources concordantes.

"19 jeunes et une femme ont été arrêtés ce matin par des gendarmes. Ils sont détenus à la Gendarmerie de Ziguinchor", a indiqué Abdou Sané, le président de l’Association des jeunes de Toubacouta qui dit avoir fait le tour des familles pour compter le nombre d’interpellations.

Une autre source contactée surplace a informé que les gendarmes ont interpellé 16 personnes dont une femme. Ces interpellations entrent dans le cadre de l’enquête du massacre de Boffa qui a fait 14 morts et 7 blessés.

Parmi les 16 personnes interpellées figurent 4 jeunes qui ont récemment fait l’objet d’une condamnation à Ziguinchor, selon un autre témoin contacté par l’APS. 

Membres d’un comité villageois de surveillance des forêts, ils ont été jugés, condamnés puis libérés en octobre dernier dans le cadre d’un conflit avec des exploitants forestiers. 

Les victimes - 14 morts et 7 blessés - avaient été interceptées par plusieurs hommes armés, dans la forêt classée de Bayotte.

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.