Infos :

  • le prélèvement de 25% stoppe "Yeksi naa" le nouveau système de distribution des médicaments.
  • Ousmane Sy nouveau Directeur général de la Police
  • La troisième édition de la Conférence sur l’Emergence est prévue au Sénégal, en janvier 2019 sur le thème : "Emergence, Secteur privé et inclusivité ".
  • Le Président de la République suspend les réunions du Conseil des ministres pour un mois et invite le gouvernement à poursuivre la veille économique et sociale.
  • La ville de Sédhiou etrenne un commisariat de police.

Actualité

Tuerie de Boffa : 16 personnes en garde à vue

Seize personnes ont été placées sous mandat de dépôt vendredi 19 janvier, par le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Ziguinchor.

Seize personnes ont été placées sous mandat de dépôt vendredi 19 janvier, par le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Ziguinchor.

Ces 16 personnes restent à la disposition du procureur. Placées sous mandat de dépôt au terme de plusieurs heures d’audition, elles sont poursuivies pour quatre chefs d’inculpation : ‘’Association de malfaiteurs, assassinat, participation à un mouvement insurrectionnel et détention d’armes à feu sans autorisation’’.

Ces 16 personnes font partie des 22 individus interpellés par les éléments du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) dans le cadre de l’enquête sur la tuerie de Boffa. Il a libéré six autres personnes contre lesquelles la gendarmerie n’a retenu aucune charge.

Les 16 personnes placées sous mandat de dépôt ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête ouverte après le massacre, le 6 janvier dernier, de 14 ramasseurs de bois, dans une forêt classée située près de Boffa.

La Section de recherche de la gendarmerie a interpellé samedi 20 à Ziguinchor un individu dans le cadre de l’enquête en cours sur le massacre de Boffa Bayotte qui avait fait 14 morts et six blessés, a appris l’APS de source sécuritaire.

«Nous avons interpellé une autre personne. Elle est entre les mains de la gendarmerie pour les besoins de l’enquête, selon la gendarmerie qui ne précise pas l’identité de la personne interpellée.

L’individu interpellé serait Oumar Ampouille Bodian qui se présentait souvent comme chargé de mission au sein du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC).

Des membres de sa famille ont confirmé que M. Bodian a été interpellé par des éléments du GIGN vers 5 heures du matin au quartier Lyndiane à Ziguinchor.

Les éléments de la gendarmerie auraient emporté trois téléphones portables, un ordinateur et des documents, selon la famille.

Outre les 14 personnes tuées, 13 autres ont été blessées lors de cette attaque. L’armée a lancé une opération de ratissage pour retrouver les auteurs.

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.