Infos :

  • Le pont de Farafégné sur le fleuve Gambie, sera ouvert à la circulation dès janvier prochain.
  • Le président Macky participera à la Conférence sur l’investissement en Arabie Saoudite le 24 Octobre.
  • Le président Macky Sall effectue une tournée économique dans la région naturelle de la Casamance, du 18 au 22 octobre.
  • Un protocole entre les huiliers et le ministre du commerce pour promouvoir la production locale

Actualité

la Revue annuelle conjointe (RAC) 2017 note une amélioration de la prise en charge de la santé mère-enfant à Saint-louis

85% des postes de santé de Saint-Louis disposent de sage-femmes et la couverture de la SVA et du dépistage a été améliorée selon les statistiques de la Revue annuelle conjointe (RAC) 2017.

85% des postes de santé de Saint-Louis disposent de sage-femmes et la couverture de la SVA et du dépistage a été améliorée a indiqué, lundi  26 janvier le médecin-chef de région, Dr Seynabou Ndiaye.

"La santé mère-enfant est bien prise en charge à Saint-Louis où 85% des postes de santé ont des sage-femmes. On note une amélioration de la couverture de la CVA et du dépistage" a dit le médecin-chef de région.

Dr Seynabou Ndiaye partageait ses statistiques lors de la présentation de la Revue annuelle conjointe (RAC) 2017 présidée par le gouverneur Alioune Aïdara Niang, en présence des médecins des districts sanitaires de Podor, Dagana et des chefs de services.

Elle a aussi fait noter une "bonne disponibilité des médicaments ARV, la dotation d’un nouvel appareil de charge virale, la diminution des cas de paludisme par rapport à l’année 2016". La primaquine a été introduite dans la prise en charge du paludisme et la campagne de lutte contre le trachome a été bien organisée dans le district de Saint-Louis, a ajouté Dr Seynabou Ndiaye.

 Elle a fait état de la "rupture de certains médicaments essentiels et produits SR, de l’inexistence de maternité et de logement dans 5 postes de santé de la commune de Saint-Louis, ainsi que de l’insuffisance dans la couverture en ambulances dans le Diéri à Podor et de l’absence de comités de gestion".

Recommandation

Pour une bonne gouvernance sanitaire, Dr Ndiaye suggère la tenue régulière des instances de coordination,  du cadre de concertation régional et à la formation de tous les prestataires.

Pour la protection sociale, elle a recommandé le respect de la mensualisation des dépôts des factures de la couverture maladie universelle CMU), une exécution à 100% des activités de l’action sociale, ainsi que la baisse du taux de couverture du risque maladie avec l’introduction de la mutualité.

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.