Infos :

  • Le pont de Farafégné sur le fleuve Gambie, sera ouvert à la circulation dès janvier prochain.
  • Le président Macky participera à la Conférence sur l’investissement en Arabie Saoudite le 24 Octobre.
  • Le président Macky Sall effectue une tournée économique dans la région naturelle de la Casamance, du 18 au 22 octobre.
  • Un protocole entre les huiliers et le ministre du commerce pour promouvoir la production locale

Actualité

commémoration du cinquantenaire de la disparition de Me Lamine Guèye

Un comité scientifique pour la commémoration du cinquantenaire de la disparition du président Lamine Guèye (1968-2018) riche d’une vingtaine de membres, historiens, archivistes, politiques, artistes et amis confondus a été installé. Le comité scientifique a été mis en place chez Nguirane Ndoye, bras droit de Me Lamine Guèye et ancien responsable des jeunesses socialistes en présence d’historiens, d’artistes, de politiques, d’archivistes et d’amis du défunt.

L’association pour la pérennisation de la pensée et de l’œuvre du président Lamine Guèye (1891-1968) créée depuis le 23 mai 2003 sera la maîtresse d’œuvre de la manifestation.

Ce comité présidé par le professeur Saliou Mbaye, ancien directeur des Archives nationales aura pour tâche, indique-t-il, "d’arrêter la date du colloque international prévu en novembre, son intitulé et les thèmes à aborder sur les multiples dimensions de l’homme et de son action".

Mais déjà a estimé M. Mbaye, "il est important d’ouvrir cette page pour savoir qui est ce Sénégalais +authentique+, enraciné dans sa culture et sa civilisation, mais qui en même temps est ouvert au monde".

"C’est quelqu’un qui n’a pas perdu son âme, car mort et enterré ici au Sénégal" a-t-il poursuivi, soutenant qu’il "est important de montrer qu’on peut arriver au sommet et rester Sénégalais".

"Lamine Guèye mérite que l’on s’intéresse à lui et que l’on rafraîchisse la mémoire de ceux qui l’ont connu et surtout qu’on l’apprenne à ceux qui ne l’ont pas connu qui sont beaucoup plus nombreux", souligne-t-il.

Il s’agit, pour le président du comité scientifique, "de célébrer un patrimoine national, africain et mondial".

L’association pour la pérennisation de la pensée et de l’œuvre du président Lamine Guèye va organiser le 10 juin une conférence religieuse.

Le secrétaire général, Boubacar Hane appelle à se "remémorer de ce que le président Lamine Guèye a fait dans ce pays pour pérenniser et perpétuer son œuvre".

"Il n’est pas le seul grand homme politique inconnu dans ce pays, (…), ces hommes comme Lamine Guèye pour tout ce qu’ils ont eu à faire méritent d’être servis comme modèle aux générations actuelles et futures", dit-il.

Au sortir cette commémoration du cinquantenaire de la disparition de Me Lamine Guèye, l’association envisage de créer la "Fondation Lamine Guèye".

Lamine Guèye ou Lamine Coura Guèye, né le 20 septembre 1891 et décédé le 10 juin 1968, a été le premier président de l’Assemblée nationale du Sénégal indépendant (1960-1968). Il a été sénateur français (8 juin 1958 - 15 juillet 1959) et député français du Sénégal (10 novembre 1946 – 4 juillet 1951).

Après des études coraniques et maternelles, il obtient une licence en mathématique et enseigne cette matière à l’Ecole William Ponty-Gorée et avait dans sa classe Félix Houphouët Boigny, le premier président de la Côte d’Ivoire.

Il a été aussi avocat auprès des tribunaux et Cour d’Appel de l’Afrique Occidentale Française (AOF) et magistrat, mais surtout politicien très connu pour avoir été membre fondateur de "Jeunesse sénégalaise" et adhère en 1923 à la SFIO puis plus tard au Parti Socialiste.

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.